En tournée dans les environs, j'ai sans appel choisi de faire escale à Verdun pour une étonnante rencontre avec ce mémorable passé, sur les traces que ces soldats ont vécu, dont mon arrière grande père.

Après une courte visite au musée très riche d'informations, je pouvais alors explorer en partie les quelques hectares labourés par des millions d'obus .

En parcourant les circuits touristiques, on peut trouver dans chaque coin des vestiges de toutes tailles, des monuments aux morts, des fortifications et des villages rasés.
En imaginant les scènes qui s'offrent à nous, on pourrait par moment oublier qu'il n'y avait plus ici de végétations, ni arbres, ni ciel bleu seulement de la terre retournée maintes fois par les obus en recouvrant des soldats vivants parfois, et dans une atmosphère chargée en gaz et de souffre.
Aujourd'hui la végétation a repris le dessus, et le site est bien entretenu. D'ailleurs, j'aurai presque oublié que cela c'était passé il y a 90 ans...

Quelques chiffres:

Du 21 février au 19 décembre 1916 soit 300 jours de batailles, 300 000 morts, 400 000 bléssés. Il y a 100 000 soldats jamais retrouvés

Musique Conjure one - Damascus

Découverte de Verdun, Champ de bataille 1914 1918 ,France

Tranchée de VernunTerrain miné d'obus

Tranchée renforcée servant aussi de liaison d'un point à un autre -Terrain miné d'obus, la végétation à repris sa place dans un autre décor qu'à l'origine

Dévastation d'un retranchement Retranchement dévasté. Il ne reste que l'armature acier et du béton

Cheminée d'un abris soutérainDes cheminées pour l'aération d'un abris souterain situé au dessous

 

Reste d'une tourelle Le restant d'une tourelle

Les boyaux de Londres "Les boyaux de Londres" parcours entrelacés parcourant le front

Retranchement Reste d'un des nombreux retranchement

Galce dans trou d'obus De la glace nichée dans un trou d'obus

Forêt recouvrant les terrains minés Les conifères ont pris la place des obus

 

Fort de Douaumont au coeur de la bataille, situé au sommet de la coline près de verdun

Fort de Douaumont Vue de la face avant d'une partie du vaste fort de Douaumont.

Partie arrière du fort La partie arrière qui ne ressemble plus trop à ces débuts de construction en 1870

Tourelle de tir

Tourelle de tir avec des canons de 155 R, la tourelle pouvait être orientée à 360° et montée et redescendre après chaque tir, par des hommes et contre poids



Tourelles de tir et d'observation Tourelles avec impactes. Au loin un champ de tir pour l'armée actuelle

Détail d'un trou d'obus Impressionnant trou d'obus démontrant l'importante épaisseur de béton du fort

Village rasé et ossuaire

Village rasé de Fleury devant Douaumont Difficile d'imaginer qu'ici il y avait le village de Fleury-devant-Douaumont, seulement des piquets blancs qui symbolisent les lieux d'occupations de la population



Chapelle de Notre Dame de L'europeLa chapelle de Notre Dame de l'Europe construite sur l"ancienne église de Fleury-devant-Douaumont



L'ossuaire de Verdun

"L'ossuaire" édifié en 1923 en mémoire des soldats morts sur le champ de bataille (à coté le blason de la vile de roanne)



Vue panoramique d'un terrain dévasté

Vue panoramique d'un terrain miné d'obus de tout calibres, parfois pas plus de 10 obus à la seconde et parfois jusqu'à 12 heures d'affilées

Compléments d'informations : www.bataille-de-verdun.fr

Tous droits réservés ©BenoitBeal